Votre CV a fait mouche, l’entretien arrive à grands pas mais vous appréhendez avec ou sans raison ce moment autant attendu que redouté qu’est l’entretien. Comme nous sommes du genre aidant, nous vous partageons, ici, les six erreurs à éviter pour réussir votre entretien d’embauche.

1- Trop s’habiller

Vous avez, tout comme nous, lu de nombreux articles indiquant d’un air convaincu qu’on ne vous reprochera jamais d’en faire trop avec votre cravate puis, en lisant ailleurs, qu’il est déconseillé de s’affubler du total look pingouin. Vous ne savez pas sur quel pied danser ? Nous non plus.

Comme pour la pâtisserie ou encore l’alcool, tout est une question de dosage. Renseignez-vous sur comment sont habillées les personnes travaillant dans votre domaine et rapprochez-vous de cela. La schizophrénie du moi perso et du moi pro est peut-être encore d’actualité mais ne vous déguisez pas pour leur ressembler car vous ne vous sentirez pas à l’aise.

2- Ne pas être bienveillant vis-à-vis de son stress

Couchez-vous tôt la veille, faites votre petite routine d’avant entretien si vous en avez une, relisez vos notes une dernière fois ou méditez si vous en ressentez le besoin. Malgré tous ces efforts, il y a de fortes chances pour que vous soyez stressé lors de votre entretien. A différentes échelles selon les individus mais quoi de plus normal d’être anxieux lors d’un moment à enjeux pour vous ? C’est pourquoi vous devez être indulgent, acceptez vos mains moites et votre voix fébrile, c’est le meilleur moyen de passer outre. Sachez que votre interlocuteur a vécu la même chose et qu’il aura un minimum d’empathie pour vous (dans le cas contraire, fuyez cette boite !).

Vous avez préparé votre entretien, vous êtes motivé par les missions du job alors ne combattez pas votre stress, apprivoisez-le.

3- Manquer fortement de sincérité

Le moment de l’entretien est un moment de séduction et il est donc normal de montrer le meilleur de soi-même ; quitte à exagérer un peu mais attention ! Trop de waouh peut entraîner de grosses déceptions par la suite. N’oubliez pas que si vous êtes pris, il va falloir les montrer vos expertises sur Indesign et votre bilinguisme en chinois. Soyez réaliste sur vos compétences sans pour autant vous dévaloriser, votre futur employeur appréciera de voir les promesses tenues. D’ailleurs, faites attention à une description trop alléchante d’un poste car les entreprises manquent parfois de sincérité également.

4- L’arrogance

Ce point vient en complément du n°3. Partez du principe que même si vous avez de l’expérience, des compétences et des qualités humaines qui font de vous un candidat idéal, vous êtes toujours bien loin d’avoir tout vu, tout vécu et tout compris. C’est finalement une belle chose car si vous êtes à la recherche d’un travail, au-delà de pouvoir payer vos factures, vous êtes surement en recherche d’apprendre de nouvelles choses. L’humilité est fortement appréciée dans la vie professionnelle, lors d’un entretien encore plus mais aussi dans la vie personnelle.

5- La Ponctualité

Devons-nous réellement expliquer ce point ?

6- Ne pas être factuel

Nous avons tous des impressions, des sensations lorsqu’il s’agit d’évoquer son expérience, son rapport aux autres, aux managers, ses collègues. Quand vient le moment de parler de votre façon de travailler avec les autres, d’interagir : soyez factuel. Les sensations sont propres à chacun et ne vont pas automatiquement parler à votre futur employeur alors donner des exemples ; du concret.

Votre employeur appréciera votre transparence et de pouvoir saisir ce qui fait votre personne en peu de temps et se dira même que vous serez plus facile à manager ; un bon point pour vous.

 

Alors, prêt ? On vous dit « merde ».

Ebook
Ebook-public-sector

[Ebook] Quelles perspectives pour la digitalisation des ressources humaines dans le secteur public ?

Télécharger