Après quelques expériences originales motivées par votre soif de découvrir le monde et de nouvelles aventures, vous voilà sur le marché de l’emploi avec un CV que les recruteurs qualifient d’atypique. Mais en quoi est-ce un obstacle à l’emploi ? Dès que vous sortez des sentiers battus, les recruteurs se méfient, à croire que vous ne pourrez plus jamais revenir dans le droit chemin, alors que faire ?

Utilisez donc cette originalité comme une force de vente de votre parcours : puisez dans cette expérience toutes les ressources utilisables pour le poste sur lequel vous postulez. Et surtout, assumez plutôt que de vouloir cacher.

Dans les périodes sans emploi et même si vous n’avez pas fait le tour du monde, sachez dire que vous avez vécu une période riche d’expériences.

Vous pouvez apparaître comme atypique dans une entreprise parce que votre parcours n’est pas conforme à ce qu’on attend des employés. Mais ce même CV peut paraître très intéressant pour une entreprise qui cherchera quelqu’un qui a vécu des expériences diverses et variées.

Un candidat atypique en entretien demande plus d’énergie de la part du recruteur pour comprendre qui se cache réellement derrière ce CV, mais cela demande aussi plus de curiosité, plus de compréhension, plus de tolérance, plus de… Alors facilitez-lui un peu la vie.

Sachez mettre en avant vos qualités liées à votre parcours ! Si vous avez beaucoup voyagé, vous êtes quelqu’un d’ouvert, qui s’adapte facilement, multilingue, capable de travailler dans un environnement multiculturel. Si vous avez cumulé les postes de courtes durées, vous êtes curieux, vous vous adaptez très vite à un nouvel environnement, vous savez rebondir. Enfin, si vous avez des trous dans votre CV, sachez, soit valoriser ces périodes, soit dire ce que vous en avez tiré : la motivation à travailler, à ne pas rester sans rien, parce que vous, vous l’avez vécu !  Cela peut même être votre argument de vente de votre CV, ou la porte d’entrée qui fera dire au recruteur que finalement, vous avez quand même, à côté de cette originalité, des expériences plus classiques.

Dans les périodes sans emploi, et même si vous n’avez pas fait le tour du monde, sachez dire que vous avez vécu une période riche d’expériences


Le recruteur vous convoquera à l’entretien parce que vous l’intriguez : il veut en savoir plus. Vous avez laissé planer un certain mystère sur votre CV qui donne envie d’échanger avec vous. Il est donc essentiel d’avoir un fil conducteur comme guide de lecture pour les ressources humaines. Sinon le flou ou l’incompréhension génère la peur de l’embauche.

Des profils atypiques, j’en rencontre de plus en plus : des moins de 25 ans, sans expérience, des plus de 45 ans en reconversion à 180°, des expatriés, des polyglottes sans diplôme… Chacun a son univers et ses spécificités et son CV doit coller au plus près de sa recherche d’emploi. C’est le principe de la vente : comment vendre un objet qui, en apparence, ne me paraît pas utile ? Vous êtes les plus à même à trouver les arguments, alors foncez !

Et peut-être que celui qui va vous recruter sera lui-même un profil atypique…

Checklist
Onboarding-checklist

[Checklist] Welcome on board ! Comment bien onboarder vos collaborateurs ?

Télécharger