Chaque année, la marque employeur se classe – à juste titre – très haut parmi les priorités des DRH. Mais concrètement, ça signifie quoi ?

Tout d’abord, revenons aux fondamentaux. Travailler sa marque employeur, cela revient à définir l’identité de son entreprise (l’image qu’on veut lui donner), ainsi que sa réputation (la façon dont cette image est perçue), offline et online. Cela peut passer par une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ambitieuse (Facebook a ainsi lancé son programme internet.org dans le but d’offrir un accès internet aux plus démunis), par l’aménagement de locaux feel good (voir les nouveaux bureaux de Hopscotch à Paris), ou par des modes de management innovants (comme Spotify et ses squads, tribus et autres guildes)…

Tout l’enjeu est ici de faciliter l’attraction, en amont, des meilleurs talents pour diminuer les coûts et le temps des recrutements, tout en en augmentant la qualité. Et bien entendu, une large partie du processus se passe en ligne, sur les différents points de rencontre avec le candidat. Mais se placer comme employeur de choix n’est pas aisé. Le rapport entre l’entreprise et le candidat s’est rééquilibré, le bouche à oreille s’est décuplé grâce aux réseaux sociaux et aux différentes plateformes de notation des employeurs. Le candidat a donc gagné en capacité de nuisance et de soutien.

Il y a donc tout un travail de marketing RH à effectuer pour les entreprises qui souhaitent attirer et fidéliser ces consommateurs d’un nouveau genre, sans toutefois tomber dans l’extrémisme du marketing de grande consommation. En effet, quoiqu’on en dise, le candidat ne navigue pas d’offre en offre comme il se promènerait dans un supermarché, et ne postule pas comme il achèterait un paquet de pâtes. D’après une étude réalisée en 2015 par Neoma Business School, les candidats cherchent d’ailleurs plus que jamais à créer une relation émotionnelle engageante, inspirante et sur le long terme avec leur employeur. Il faut donc les traiter comme tels.

Le discours calibrant votre marque employeur doit donc être le plus transparent possible et faire intervenir vos collaborateurs. Evitez la langue de bois et les messages trop corporate, qui sont évidemment mal vus des candidats. Et n’oubliez pas : n’arrêtez jamais de travailler votre marque employeur, elle vous servira à vie, pas seulement pour une campagne de recrutement.

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez nos « 14 idées pour booster votre marque employeur et optimiser votre expérience candidat » dans l’ebook à télécharger ci-dessous.

Télécharger

14 conseils pour booster sa marque employeur et optimiser son expérience candidat