Depuis quelques années, les compétences nécessaires à la réussite ne sont radicalement plus les mêmes qu’autrefois. Alors que le sujet est réservé aux hyper-spécialistes en Europe, des milliers d’écoles dans le monde entier ont déjà adapté leur modèle pour enseigner ces nouvelles compétences. Sans un recentrage massif sur ces compétences clés, notre économie risque tout simplement l’effondrement.

Un sujet peu connu pourtant au cœur du système

Notre société évolue profondément, sous l’influence de trois phénomènes fondamentaux : l’accès instantané et illimité à l’information, la mise en réseau des individus, et la suppression progressive des tâches parasites de notre quotidien. Ces trois phénomènes, intrinsèquement liés, bouleversent non seulement notre mode de vie, mais également notre capacité à demeurer performant professionnellement.

Le retard est énorme : 1 français sur 10.000 a entendu parler des compétences du 21ème siècle, contre 1 américain sur 10.

Depuis près de quinze ans, la communauté scientifique anglo-saxonne s’intéresse à la transformation des modes de travail et d’organisation, et notamment à leur impact sur les compétences requises permettant d’assurer une performance professionnelle optimale. Ces compétences assurant la réussite ne seraient désormais plus les mêmes qu’autrefois.

En effet, dans le milieu professionnel, alors que les années 1970 et 1980 faisaient largement appel aux compétences dites routinières, les vingt dernières années ont vu un net changement s’opérer, avec une sollicitation toujours croissante des compétences d’interaction et d’analyse. On parle alors des compétences du 21ème siècle.

competences-21-siecle