Les soft skills vont devenir de plus en plus importantes dans les années à venir en raison de la montée de l’intelligence artificielle. Les avancées technologiques rendront automatisées les tâches répétitives ou à faible valeur ajoutée et feront croitre les emplois nécessitant des compétences “humaines” complexes comme la communication, la créativité ou encore la capacité à prendre des décisions subjectives. Il est donc primordial de combler le déficit de compétences non techniques actuel.

Identifier les soft skills des collaborateurs est d’autant plus important que cela permet aux employeurs de créer des équipes solides. En effet, la collaboration au sein des équipes est capitale pour atteindre les objectifs stratégiques : une enquête menée par Fierce a révélé que 86% des répondants imputaient les défaillances sur le lieu de travail à un manque de collaboration, tandis que plus de 97% pensaient que le manque d’alignement au sein d’une équipe avait un impact direct sur le résultat d’une tâche donnée.

Les organisations qui cherchent à constituer des équipes solides, à augmenter les performances de leurs collaborateurs et à les préparer au monde du travail de demain ont tout intérêt à mettre en œuvre un programme de développement de ces soft skills.

Ce début d’année 2020 offre une belle opportunité pour mettre à jour vos stratégies RH afin de combler ce déficit de compétence. L’impact grandissant du machine-learning rend la réduction de ce déficit plus que jamais nécessaire.

Identifier les soft skills existantes chez les collaborateurs, cibler les domaines d’apprentissage cruciaux pour son organisation et créer des programmes learning et development efficaces sont devenus des priorités pour les services des Ressources Humaines.

Télécharger notre ebook “Développer les soft skills à l’ère de l’IA” et découvrez comment faire face à ce futur monde du travail.

[Ebook] Développer les soft skills à l'ère de l'IA