Force est de constater la multiplication des acteurs sur un marché du e-learning aujourd’hui plutôt mature. Si la sous-traitance était au début la solution quasi incontournable pour générer un projet e-learning, les entreprises ont désormais le choix : continuer à faire produire par des prestataires externes leurs modules e-learning ; ou investir dans la formation de leurs propres équipes pour pouvoir, à terme, internaliser la production de formations à distance.
Entre externalisation et internalisation de la production, que décider ?

Externalisation de la production de modules e-learning, leviers et freins

L’externalisation de la production de modules e-learning est un gage de qualité (pédagogique, technique, graphique) pour le rendu final des modules de formation, car réalisés par des experts du e-learning et de la pédagogie. Des qualifications qui naturellement se facturent au client et entraînent un coût plus élevé comparé à une production internalisée. Pourtant, cette option offre une souplesse souvent préférée par les entreprises dont le service formation/RH est réduit et qui ne peuvent internaliser la production des modules e-learning. Il leur faudrait recruter un collaborateur dont la mission serait exclusivement dédiée à la production de modules e-learning, ce qui représenterait un investissement trop important.

Internalisation de la production de modules e-learning, leviers et freins

L’un des avantages majeurs de l’internalisation de la production de modules e-learning (qui séduit de plus en plus d’entreprises), c’est bien sûr l’autonomie des équipes internes. En produisant au sein même de la structure, il s’agit de recueillir des projets finaux plus conformes aux attentes formulées. On produit aussi plus vite en excluant les nombreux va et vient entre le client et le prestataire e-learning. Investir dans l’acquisition des compétences des salariés rime également avec économies sur le long terme et optimisation du taux de rendement (ROI) lié à la production de formations à distance. Attention cependant, le manque d’expérience et de recul sur les projets peut parfois porter préjudice à des équipes pourtant correctement formées. L’abonnement à une hotline d’assistance au moment de l’achat des outils pour la production de modules e-learning s’avère indispensable.

En conclusion, il n’existe pas de « meilleure » méthode entre internalisation et externalisation de la production de modules e-learning. La solution « idéale » se trouve sans nul doute à la croisée des chemins, en désignant un partenaire e-learning qui s’appuie sur une technologie souple en termes de mise à jour et de création, utilisable par le client. Ce dernier décide alors au cas par cas de faire appel ou non à son prestataire et maîtrise ce qui est produit, puisqu’il dispose des mêmes outils utilisés par le studio de production. Il peut ainsi modifier les contenus de formation à sa guise (mise à jour, réactualisation, etc.) et redevenir autonome dès qu’il le souhaite. Cette combinaison du travail en interne et en externe s’avère fréquemment être la décision du bon sens lorsqu’un client n’a pas le recul nécessaire pour être certain des choix qu’il doit faire. Il est également possible aujourd’hui de se faire accompagner par un consultant extérieur, aussi bien pour la création de ses modules e-learning en interne que pour le suivi du prestataire sélectionné. Cet intermédiaire saura faire en sorte que l’initiative d’internaliser ou non corresponde surtout aux attentes, aux objectifs et aux doléances du projet dans son ensemble.

Ebook
digital-learning-essentials

[Ebook] Formation eLearning – L’essentiel à retenir

Télécharger